Soutenir la loi sur la réforme du système agricole - Waterkeeper

Soutenir la loi sur la réforme du système agricole

Par: Thomas Hynes

Photo du tribunal de district fédéral de l'est de la Caroline du Nord

, Loi sur la réforme du système agricole a été récemment présenté par le sénateur Cory Booker (NJ) et le représentant Ro Khanna (CA) à la fois à la Chambre des représentants et au Sénat américains. S'il est adopté, ce projet de loi contribuerait à freiner les pratiques monopolistiques de l'industrie agricole, à investir des milliards dans la transition vers un système alimentaire plus résilient, et enfin à commencer à nous éloigner des opérations d'alimentation concentrée des animaux, ou CAFO, vers des pratiques plus régénératives en agriculteurs et éleveurs indépendants. 

Il est crucial que le Congrès agisse maintenant pour protéger les agriculteurs, les consommateurs et l'environnement avant que la situation ne s'aggrave encore. Joignez-vous à nous pour contacter vos membres du Congrès aujourd'hui à l'appui de cette législation historique. 

Les sociétés multinationales ont presque fait de l'agriculteur familial indépendant une chose du passé. L'industrie de l'agriculture animale, en particulier les producteurs de viande et de bétail, a subi hyperconsolidation au cours des dernières décennies. Une poignée d'entreprises contrôlent la majorité du marché. Il n'est pas surprenant qu'ils aient également une influence démesurée sur la politique agricole fédérale. 

Ces conditions de marché nuisent à la fois aux producteurs sous contrat pour l'industrie et aux agriculteurs indépendants qui restent. Ils finissent par gagner moins d'argent, tout en travaillant les mêmes longues heures, tandis que les grands conglomérats multinationaux réalisent des bénéfices records. 

Notre système alimentaire actuel écrase la concurrence et le choix, sans parler des règles du jeu équitables pour les petites fermes locales indépendantes. Tout cela a également un impact négatif sur le consommateur, qui fait face à des choix réduits à l'épicerie et à des prix souvent plus élevés à la caisse. 

Surtout, ce projet de loi s'attaquerait également à la pratique des CAFO, qui sont des sources majeures de pollution de l'eau. Les CAFO produisent des quantités intenables de déchets animaux, qui contamine les cours d'eau et l'eau potable. Les grands CAFO peuvent produire plus de 1.6 million de tonnes de déchets chaque année, qui n'a souvent pas besoin d'être traité avant d'être pulvérisé directement sur le sol et finit par se retrouver dans les cours d'eau sous forme de ruissellement.  

Ces monopoles multinationaux nuisent aux agriculteurs, aux consommateurs et à notre environnement. Rejoignez-nous pour demander au Congrès d'agir dès aujourd'hui.

Plus précisément, la loi sur la réforme du système agricole : 

  • Imposer un moratoire immédiat sur les grandes CAFO nouvelles et en expansion
  • Éliminer les grands CAFO d'ici 2040
  • Tenir les entreprises responsables de la pollution et des autres dommages causés par les CAFO 
  • Offrir des rachats volontaires aux agriculteurs qui cherchent à s'éloigner du système CAFO
  • Renforcer le Loi sur les emballeurs et les parcs à bestiaux pour créer une véritable transparence du marché, protéger les éleveurs et les agriculteurs des achats prédateurs et les protéger contre les représailles
  • Rétablir l'étiquetage obligatoire du pays d'origine pour les produits de bœuf et de porc avec une extension aux produits laitiers. 

Nous ne pouvons pas nous permettre de confier nos systèmes alimentaires à des monopoles commerciaux uniquement motivés par le profit. Il est temps de revenir à un système agricole régénérateur géré par des agriculteurs indépendants et loin de cet état actuel, où une poignée d'entreprises contrôlent notre système alimentaire sans rendre de comptes. Nous devons desserrer l'emprise de l'agriculture commerciale sur les agriculteurs et notre approvisionnement alimentaire. Le Congrès doit faire passer les intérêts des agriculteurs familiaux, des consommateurs et de l'environnement avant ceux des entreprises. 

Il est temps de réparer ce système brisé.

Votre soutien peut aider à faire de ce projet de loi une réalité. Contactez vos membres du Congrès dès aujourd'hui pour soutenir cette législation nécessaire de toute urgence.